Tasman Peninsula: Cape Hauy

Publié le par Karen G.

Nous nous sommes réveillés tot. Programme du jour: randonnée de 4h jusqu'a Cape Hauy, au bout duquel se trouvent the Lantern, sortes d'îlots gigantesques. Je stressais un peu à l'idée de ne pas tenir le rythme, surtout avec deux garçons!



View Larger Map
Vers 11h, après un bon petit-déjeuner, nous sommes descendus jusqu'à la rampe de mise à l'eau des bateaux, d'où part le chemin de randonnée. De jour, je me suis rendue compte que ce camping était magnifique!! Une petite plage de galets près de la rampe, et au fond de la baie, une superbe plage de sable fin. Tout était calme et tranquille, à part quelques enfants qui péchaient au bord de l'eau, et quelques bateaux.

Nous nous sommes vite enfoncés dans le bush. Impossible de prendre des photos, la végétation avait envahi le chemin, des arbres étaient tombés en travers, enfin bref... j'avais déjà du mal au bout de 10min! On a croisé des marcheurs matinaux qui rentraient: un type agé, avec juste une bouteille d'eau à la main (nous avions emmené 2 bouteilles d'eau, un repas, une veste, des barres de céréales...), et quelques groupes. Un peu plus loin, une femme nous a croisée: toute suitante, le T-shirt relevé sur le ventre, grossièrement maquillée, elle semblait perdue et épuisée. Nous l'avons rassurée, ses amis venaient de passer. Quand je vous dis que la végétation était épaisse! On ne voyait rien à 2m, et souvent j'ai perdu de vue les autres alors qu'il n'étaient qu'à quelques pas. Nous avions cependant parfois une jolie vue sur la baie de Fortescue, au détour du sentier.
À la première montée, j'ai cru que j'allais rester sur place. J'ai laissé partir les garçons, et ils m'ont attendue au "sommet". Pourtant, après réflexion, ce n'était pas si long! Disons que je n'étais pas encore échauffée... Je suis vraiment la pire des sportives qui existe. J'espère au moins revenir de Tasmanie en sachant randonner et faire du vélo!! (non ma tante, je n'ai pas oublié l'article sur le vélo, c'est juste que je n'en ai toujours pas fait)

Enfin bref. Toujours est-il que nous avons fini par arriver, au sommet de la côte, à un croisement. À gauche, mont Fortescue (7h de marche), à droite, The Lanterns. On a évidemment choisi la droite! Quelques pas plus loin, une superbe vue s'est offerte à nous: nous voyions The Lanterns, derrière deux collines. Oulah, que de dénivelé pour moi! La première descente s'est révélée assez ardue. Nous étions contents d'arriver en bas, nous avions mal aux genoux à force de nous retenir dans la pente. Et nous étions les trois peu emballés à l'idée de devoir le faire plus tard en sens inverse!
Mais le paysage une fois en bas nous a vite tout fait oublier. Nous nous sommes retrouvés sur un cap rocheux, couvert par une végétation peu élevée, et tombant à pic de part et d'autre dans la mer. Je m'excuse par avance de ne pas vous offrir de photos vertigineuses, je n'ai pas osé m'approcher du bord!! Je vais essayer de récuperer celles de mes copains.

On n'a pas vu de walabis, j'étais un peu déçue (ici ce sont des walabis de Bennet, ils sont gros). On a juste croisé une souris et des lézards!! Jusqu'au Lanterns, on a longé la falaise, et franchement il y a de quoi être impressionné. Je ne sais pas combien mesurent ces falaises, mais un peu plus loin (à 7h de marche), se trouvent les plus hautes de l'hémisphère sud (300m).  En voyant après coup les photos de mes copains, je me dis que j'ai tout raté en n'osant pas regarder vers le bas. On marchait vraiment à pic par endroits! On a aperçu des dauphins en bas (enfin, des petits points noirs qui sautaient). Et finalement, nous sommes arrivés au bout de la route. Il était 14h, il y avait un grand soleil, et juste un couple avec nous. On s'est allongés au soleil, sur une grosse pierre plate. Encore une fois, je ne me suis pas approchée, donc j'étais sereine. Après avoir vu les photos des autres, je me dis que j'ai été folle de m'allonger là, à ras d'une immense falaise!!
Nous sommes restés un moment, a profiter. Je dois avouer que j'étais fière de moi, car même si 2h de marche c'est pas grand-chose pour certains, pour moi c'est bien!







Mais le moment du retour approchait.... et la montée qui allait avec! On a rapidement marché jusque là, et puis j'ai laissé les garçons passer devant. Ils ont été sympa, ils ont pris mon sac (enfin celui qui n'en avait pas, ils n'ont quand même pas porté 2 sacs!). On a calculé le temps de la montée: 15 min pour eux, 20 pour moi! J'étais heureuse en haut quand même, surtout que c'était eux qui avaient l'eau!! La suite du retour a été assez rapide et sans encombres... On a croisé un walabi juste avant notre arrivée au camping, qui mangeait un petit champignon. Enfin de la vie sauvage!!!! À 16h, nous étions au campement. J'avais chaud, je suais, envie d'une douche.... mais pas de douche dans ce camping!!!! Du coup on est allés sur la plage. Un des garçons s'est baigné, pendant que je rafraichissais mes pieds dans l'eau (très) froide. La nuit tombant vite, nous sommes rentrés à notre campement faire un feu de bois et manger. C'est agréable une soirée sous les étoiles, avec un feu bien chaud et des oppossums!






Publié dans Paysages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex 29/04/2009 14:26

Tes photos sont super belles ca donne envie d'y aller!

Marie 26/04/2009 10:03

ton oppossum il fait super peur dans la nuit...kisss

monnot eliane 25/04/2009 17:56

bravo ma Karen! ton récit est toujours captivant et te voilà randonneuse tu pourras après ton expérience vélo attaquer à ton retours les sentiers du Var: il existe des lieux mons impressionnants que ceux que tu découvres mais dignes d'être vus.
biz tatie