Tasman Peninsula: White beach via Port Arthur

Publié le par Karen G.

Ce matin, nous nous sommes levés tot. Nico avait vu qu'une promenade de 2h aller-retour nous faisait longer la baie et passer au travers d'une colonie de little penguin.
Alors ca nous a évidemment motivé, et à 9h nous étions prêts. La plage de bon matin était magnifique. Il n'y avait personne, à part un joli couple de pied oystercatcher,  des oiseaux avec un immense bec rouge. Au bout de la plage, nous avons pris un petit sentier, qui longeait le littoral. Très vite, nous nous sommes entrés dans une végétation humide, avec des troncs moussseux le long du chemin. Ça grimpait un peu, de sorte que nous nous sommes retrouvés à marcher à une vingtaine de mètres au-dessus de l'eau. Et très vite, on a commencé à apercevoir des fientes d'oiseaux le long du chemin. Je ne pensais pas que les manchots vivaient dans la forêt, surtout aussi haut!! (Enfin j'entends que 20m, c'est haut pour des manchots... )
Mais nous n'en avons pas vus.... Nous sommes arrivés à Canoë Bay, une petite crique où se trouve une épave de bateau (le William Pitt). Des cormorans se prélassaient sur la partie apparente de l'épave, ouvrant leurs ailes au soleil. Mais toujours pas de Little Penguin!! Sur le chemin du retour, nous en avons aperçu un sous un tronc d'arbre. Mais il était très mal en point pour ce que nous avons pu voir: il semblait plein de sang et pas très vif...
De retour au camping, nous avons remballé nos affaires, et sommes allés demander quelques conseils au garde forestier, pour notre nuit de camping suivante. Nous voulions dormir à Lime bay, mais il nous l'a déconseillé, disant que des agression y avaient régulièrement lieu depuis quelques temps. Du coup, nous avons un peu parlé avec lui (c'était le sosie de Benicio del Toro!), et je lui ai dit que nous n'avions pas vu de manchots Et il nous a expliqué pourquoi: les manchots vivent dans la baie. Il n'en sortent pas, car ils sont alors une proie trop facile pour les requins et les orques. Malheureusement cette année, le courant chaud descendant du nord atteint la peninsula, alors qu'habituellement il s'arrete au nord de la Tasmanie.  Cela implique qu'il n'y a plus assez de poissons dans la baie, et donc les manchots meurent de faim. L'an dernier, la colonie était composée de 200 à 300 membres. Cette année, au dernier comptage, le garde n'en a trouvé que 10.... Et cela est d'actualité pour toutes les colonies de manchots de la côte est de la Tasmanie.  Merci le réchauffement climatique! Nous avons aussi parlé des diables de Tasmanie. Vous ne le savez peut-être pas, mais ils sont en danger, à cause d'un cancer de la face, qui décime l'espèce. Ils se le transmettent en se mordant. Je vous expliquerai tout cela plus en détail dans un autre article. Mais apparemment, un chercheur français a émis la possibilité que cette maladie soit due à un herbicide...



Nous avons ainsi quitté notre belle Fortescue Bay un peu déprimés. Et le fait de retourner sur une route goudronnée, au milieu des voitures et du bruit ne nous a pas aidé! Nous sommes descendus jusqu'à Port-Arthur, où nous avons refait quelques provisions. Il s'agit d'un ancien bagne, datant de 200 ans environs. Nous n'avons pas visité le site (entrée payante et chère), mais nous en avons eu un aperçu en mangeant notre pique-nique sur un point de vue: des batiments, pas trop vieux, de la pelouse, et plein de monde. Les australiens sont très fiers de ce site, mais pour nous français, ce n'est pas très impressionnant. Surtout quand on a le choix entre ça et des paysages superbes et sauvages!
Nous avons donc repris la route à 14h vers Remarkable Cave, un site dont tout le monde nous a parlé. Il s'agit encore d'un blowhole (trou dans la falaise où pénètre l'eau). Un chemin nous permet de descendre jusqu'au fond. J'ai appris plus tard (un éboulement a enlevé la pancarte cet été) qu'en regardant la mer à travers le trou, on voit la forme de la Tasmanie. J'ai regardé sur mes photos, mais je ne vois pas grand-chose! En tout cas, il y avait des vagues assez impressionnantes. Il parait que certains surfeurs rentrent parfois dans la grotte en prenant des vagues. Absolument déconseillé, l'endroit semble extrèmement dangeureux! Apparemment, une fois dans la grotte, il y a un petit réseau de galeries, donnant accès à la mer.

Mais il était déjà 16h, et nous devions nous dépécher de trouver un camping. Avec le week-end de Pâques, tout était complet! Nous sommes donc allés à White Beach, près de Nubeena. C'était cette fois-ci un vrai camping, avec des douches!!! Nous avons eu un emplacement juste à côté de l'accès à la mer. À peine arrivés, je me suis précipitée prendre une douche chaude de 10min (40cts pour 5 min, donc il fallait être rapide). Quel bonheur de se sentir propre! Je suis ensuite allée apprécier le coucher du soleil sur la belle plage de sable. Puis nous avons mangé un bon BBQ,  et avons regardé les étoiles sur la plage, avant d'aller dormir. C'est bon de s'endormir en entendant le roulis des vagues!

Publié dans Paysages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 27/04/2009 09:30

et on ne peut pas les aider les pinguins? genre une assocation qui lache des poissons dans leur territoire... où j'en sais rien quelque chose pour les sauver!