Bruny Island

Publié le par Karen G.

Le dimanche 3 mai, nous avons décidé avec ma mère de profiter de ce beau dimanche ensoleillé, et d'aller voir.... des phoques!! Enfin litteralement, ce sont des otaries... Encore une histoire de manchots et de pingouins ça!
Ici, ils appellent tout des "seals": éléphants de mer, lions, phoques, otaries,... Alors c'est plus simple évidemment! Pour nous français, j'ai trouvé comment faire la différence: les otaries ont des oreilles, pas les phoques!

Bref... Toujours est-il que nous sommes parties de bon matin pour Bruny Island. A Kettering, un ferry effectue la traversée en une vingtaine de minutes. Nous avons pris celui de 9h30 (et oui, on s'est levées a 7h un dimanche), pour débarquer enfin sur Bruny Island à 10H. Le but etait d'arriver à 11h30 au sud de l'île, pour embarquer sur un des bateaux de croisière "Bruny Island charters".



L'arrivée du ferry est assez drôle: en général, on arrive sur de grands parking, ou un petit village. Ben ici, on arrive sur la route. Même pas une maison. C'est un quai, avec des champs, et une route. Je n'ai malheureusement pas pris de photos pour vous montrer (en même temps, il n'y avait même pas un parking pour se garer!), mais c'est assez drôle.
Nous sommes donc partis sur "la" route, direction le sud. Parfois, la route goudronnée alternait avec de la piste, et il n'y avait pas beaucoup de maisons.



Bruny Island est une ile séparée en deux parties, l'île nord et l'île sud. Un point de vue, portant le nom de la dernière aborigène de Tasmanie (Truganini), permet d'admirer l'isthme reliant les deux. Il est situé au sommet d'une petite butte. Nous nous sommes garées en bas puis avons gravi les longs escaliers en bois menant au sommet. Et là, une vue.... Splendide!! Tout l'isthme se déroulait sous nos yeux, avec en prime un soleil magnifique. Le point de vue est en plus situé sur une colonie de pinguins, ce qui enchantait ma mère. On n'en a malheureusement pas vu, vu que ces petits oiseaux passent leur journée en pleine mer.

 

Mais il commençait à être tard, et nous allions finir par être en retard à la croisière. Nous avons donc repris la route, malgré notre envie de flaner sur la longue plage de sable blanc. Nous sommes finalement arrivées à l'heure à Adventure Bay, pour embarquer sur le bateau.
 Nous nous sommes retrouvées affublées de grosses parkas rouges, et on nous a fait avaler des cachets de gingembre pour le mal de mer. Oulah, dans quoi on s'est lancées.....



Et en effet, ce n'etait pas une petite croisière tranquille. Le bateau était une espèce de gros zodiac avec deux moteurs (désolé pour les connaisseurs, je ne peux pas faire de meilleure description), et le conducteur conduisait de façon "sportive", avec beaucoup de virages sec. Avec les pointes de vitesse, c'était vraiment drôle!
Notre première rencontre avec la faune fut... un wallaby albinos. Il n'était évidemment pas dans l'eau (évidemment), mais sur la plage. Ces animaux ne se voient que sur Bruny Island, où il n'y a pas de prédateurs (et donc le pelage blanc est possible).
Pendant qu'on l'observait, quelqu'un a crié: un pinguin venait de plonger devant nous! On l'a raté hélas. Ma mère était déçue...
Puis nous sommes partis en trombe le long des falaises, les plus hautes de l'hémisphère sud. On se sent petit là-dessous, et impossible de prendre une photo convenable sans grand angle!
Mais alors.... whaouh!!

Nous avons vu beaucoup de blowholes et de caves. Un blowhole est un creux dans la falaise, dans lequel s'engouffre l'eau en grondant, créant des poches d'air: l'eau est alors projetée en l'air avec puissance . Certains sont assez impressionnants!!
Nous avons ainsi longé la falaises jusqu'au sud de l'île, en nous arrêtant régulièrement pour observer un oiseau, ou une grotte. Nous avons ainsi vu des albatros, des cormorans, un aigle de mer, et surement d'autre espece dont je n'ai pas compris le nom.... Un vrai régal de se promener a grande vitesse au milieu des vagues!!



Puis, nous avons fini par arriver a la pointe sud de Bruny... Les phoques n'étaient plus loins!!

Et en effet, on a fini par les voir. La colonie était installée sur un rocher, au large. À première vue, il était difficile de les différencier de la roche, puis en nous approchant, nous avons réalisé qu'il y en avait des dizaines!! C'était superbe. Il s'agissait principalement de mâles. Il n'y a pas assez de nourritures pour les femelles et leurs petits. Je crois que le plus simple pour vous expliquer ce qu'on a ressenti est encore quelques photos. Sachez juste que j'étais émerveillée comme une gamine. J'ai vu des phoques en liberté!! Par contre.... Ca sent extrêmement mauvais: je comprends maintenant l'expression "ça sent le phoque" !! En même temps, des boules de graisse qui mangent du poisson et nagent au milieu des algues....



La colonie était assez indifférente a notre visite,  à part 3 phoques qui ont plongé sous le bateau. Nous avons été impressionné par une chose (hormis l'odeur): ils étaient perchés en haut de rochers abruptes. Comment des animaux énormes, avec de si petites pattes, peuvent-ils escalader??

Nous avons hélas fini par les laisser, et sommes retournés vers le port. Nous avons navigué au large, à la recherche de baleines et de dauphins, mais nous n'avons rien vu...

Ce n'est pas grave, ca restera quand même l'une des plus belles expériences de mon sejour!!




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas 12/04/2010 05:21


Salut,
Votre blog est plutôt sympa je vous rend visite afin de vous montrer une de mes réalisations sur les grands singes.
http://www.nicolaslizier.com/article-33148216.html
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Bonne continuation à vous dans vos projets.
Nicolas graphiste


helene costantini 06/07/2009 22:55

Tu nous fais toujours autant rêver... mais le rêve va bientôt s'achever (déjà?) Alors raconte nous encore tes dernières impressions. Bisous.Hélène